Recent Activities of and on Patricia Calmon

next | previous
Patricia Calmon (777)

Patricia Calmon (777)

Biography

Patricia Calmon est née au Brésil, dans l’Etat du Minas-Gerais, une région connue pour ses montagnes, ses pierres précieuses, semi-précieuses et ses nombreuses chutes d'eau.
Reconnue pour sa culture riche et diversifiée, Minas est une région de syncrétisme où interagissent les cultures judéo-chrétiennes européennes, indiennes (chamanisme) ou africaines (tropicalisme et candomble). Avec de nombreuses églises richement décorées d’icônes, de feuilles d’or et de pierres précieuses en abondance, consacrant le « baroque rococo » comme mouvement artistique, la région témoigne de l’implantation définitive de la religion catholique au Brésil et plus généralement dans toute l’Amérique latine.
Cette Amérique latine et sa complexité historique, ses mythes et légendes sont indéniablementune source de référence et d'inspiration pour le travail de Patricia Calmon. D’où peut-être ce rayonnement, ces déploiements de volutes d’or que l’on retrouve sur les toiles de la peintre « Mineira ».

Sa peinture apparaît en maints endroits comme une fouille archéologique dans le ventre de cette mystérieuse Amérique chamanique. Une plongée minutieuse, vigoureuse et intemporelle dans d'archéologie anthropologique.
Viscérale (overdose visuelle) en outre, quand elle y expose explicitement et violemment une sexualité antagoniste. La répression, la castration, une libido en exaltation.
Conflits aigus, champs de batailles émotionnelles et excavations infernales, réunis dans les grottes de l'inconscient, cadavres disséqués, éclatés, déconstruits. Squelettes, os et reste des traces de l'existence humaine dans la chute de l'humanité, torturée, massacrée. Son pinceau, phallus giclant ses jets de couleurs acryliques, témoigne de la décadence et de la violence latente.

La toile, jusqu’alors un simple objet, se transforme en un organisme vivant et vibrant. Anthropophage. Certaines toiles déchirent le cœur (au sens propre comme au figuré), comme un rituel sacrificiel et de punition. Mémoire atavique de temps immémoriaux. Ces cœurs qui inspirent tout à la fois vulnérabilité ou compassion montrent l’obsessive et incessante recherche de l'amour.

Une œuvre inquiétante, perturbante, provocatrice.
Une catharsis volcanique.

Mais sa peinture a aussi ses trésors de vertu. Une quête éternelle de la beauté, de l'harmonie etde la vérité immémoriale. Lieu d’ascensions et de détours vers des paradis, des sphères célestes. Lieu d’ivresse des sphères supérieures. Un voyage vers le Macrocosme.A présent la toile est un amphithéâtre mythologique où de majestueuses entités célestes mettent en scène la chorégraphie de la Victoire.
Tout brille. Or vif. Créatures ailées honorées en vol. Ailes de la liberté en perpétuelle sublimation.
Sublime rédemption. Oh ! Révolution ! Les toiles se transforment en scènes illuminées où l'exaltation et la divinité unissent l'homme à l’incommensurable, l’Un, le Tout.

En tant qu'artiste, extravagante, visionnaire, elle pénètre les portes des mystères en procédant au décodage de l’existence, ses errances, en les organisant hermétiquement dans une trame cybernétique futuriste.Architecture picturale. Fiction scientifique, traction surréaliste, révélateur, apocalyptique.Transition entre deux mondes paradoxaux.Codes de civilisations anciennes. Religiosité baroque (Minas-Gerais oblige), Cyber-africanisme, sans oublier la profusion de l’Orient, berceau de la civilisation.

Influencée par des études dans les domaines de la philosophie et des religions, en particulier l'hindouisme et le bouddhisme, on voit dans ses œuvres un grand nombre de symboles mystiques, l’orient des origines. Si les facteurs génétiques exercent effectivement une influence sur notre personnalité, l’extrême Orient est très présent sinon omniprésent dans le travail de Patricia. Avec des ascendances européennes, ses mouvements de travail entre les différents continents mettent en évidence le surréalisme comme expression légitime et inévitable dans son Art, imprégné d'un riche symbolisme du sacré et de l’ineffable.

Expressionniste et allégorique lorsqu’elle extrait de la toile nue, images, légendes mythiques dragons ailés, (ego) lions légendaires, Saint-Graal, héros, croix Christiques, boucliers célestes,mondes sortis de l’Antiquité et de l’Au-delà qui s'entrelacent dans son univers fantastique.
Les thèmes développés par Patricia peuvent être rapprochées au contexte historique du Brésil,de l’Amérique latine, mais aussi de l’Europe et de l’Asie. Ses œuvres sont universelles.Son art s'inscrit légitimement dans l’esprit de mouvements comme le Pop-surréalisme, l’Expressionnisme, le Futurisme et le Steampunk (Royaume-Uni).

Au sein du mouvement Steampunk, on se rend compte que son souvenir d'enfance agit comme un déclencheur vorace, violent et profond, montrant dans ses toiles une mort mixte. Terreur, castration et traumatisme, mais aussi, des touches ludiques, de la vie et de l’innocence. Antagonismes ainsi mis en relief.

Patricia a développé sa propre technique et plusieurs projets expérimentaux depuis plus de 25 années de travail sacerdotal. C’est ainsi que l'artiste décrit son dévouement et sa passion pour la peinture.
Elle poursuit aujourd’hui son parcours en se consacrant à son art avec les même discipline, zèle et vigueur.
Avec une vaste collection d'œuvres au Brésil et en Europe, Patricia vit actuellement dans le Minas-Gerais au Brésil.

Please log in!
Not an member yet?
Sign up for free now!